Mission au Burkina Faso – Juillet 2022

Du 16 juillet au 30 juillet 2022, notre cheffe de projet s’est rendue au Burkina Faso.

Les objectifs du projet sont de structurer et pérenniser l’association SOS Fille Mère, de donner accès à l’éducation aux enfants aux âges d’être scolarisés et de favoriser l’autonomisation et la réinsertion des jeunes filles dans la société.

La mission s’est structurée autour de rencontres avec les partenaires (dont SOS Fille Mère), de points financiers, de visite du centre d’accueil, de rencontres avec le chef de chantier et les autorités locales, de réunions de travail afin d’envisager la mise en œuvre de nouveaux projets et de rencontres avec de divers acteurs pouvant faciliter la mise en place de projets HAMAP au Burkina Faso.

Sur place, notre cheffe de projet a rencontré les bénéficiaires de l’association SOS Fille Mère qui accueille actuellement 13 jeunes filles mères plusieurs enfants (une trentaine). Les principales activités du projet en partenariat avec cette association sont les suivantes : construction du centre d’accueil, scolarisation des enfants en âge de l’être, formation professionnelle des jeunes filles mères, sessions de sensibilisation des jeunes filles mères (planning familial, alphabétisation) et mise en service d’une boutique solidaire pour la vente des produits réalisés par les jeunes filles. Par ailleurs, HAMAP-Humanitaire a financé un forage dans le centre d’accueil afin de permettre son autonomie en matière d’accès à l’eau. L’association SOS Fille Mère compte sensibiliser les habitants aux problématiques rencontrées par les jeunes filles mères qui sont stigmatisées. Des sessions de formation et sensibilisations seront effectués par des associations et des formateurs payés par le projet (planning familial local, professeur de couture).

Notre cheffe de projet a également rencontré les membres de ACTEA, une plateforme d’informations pour les acteurs de l’eau au Burkina et qui travaille surtout avec les acteurs du développement.

Par ailleurs, l’association les mains unies du Sahel (AMUS) a présenté un nouveau projet d’accès à l’eau et à l’assainissement pour lequel ils aimeraient collaborer avec HAMAP-Humanitaire. Il s’agit d’un projet d’amélioration d’accès à l’eau et assainissement dans les communes de Dargo et Zéguédeguin. En effet, seuls 10% des habitants ont accès à des toilettes (12% en milieu rural au niveau national). Ainsi, 220 latrines seraient financées. Si 220 latrines étaient financées pour les ménages les plus vulnérables, les sensibilisations effectuées dans les 32 villages des
communes encourageraient les personnes plus aisées à financer leur latrine » D’ailleurs, l
es futures sensibilisations qui seront faites toucheront 32 villages. Elles consisteront à évoquer les contaminations, les risques et barrières liées à la défécation à l’air libre ainsi qu’à
sensibiliser les habitants à l’entretien et l’utilisation des latrines.

HAMAP-Humanitaire intervient en zone rurale pour répondre aux nombreux besoins dans des zones isolées, ces dernières sont parfois difficilement accessibles, ainsi la partie de la mission a Ouéléni a été annulée. Toutefois les liens de confiance entre HAMAP et ses partenaires permettent de continuer à travailler malgré les difficultés.

Leave a Reply