Projet d’accès à l’eau et à l’assainissement à Pilate, Haïti

Mise en œuvre d’un réseau d’eau et d’assainissement pour 11 localités rurales de Fond Margot, commune de Pilate, Haïti

PRESENTATION DU PROJET

Le projet comporte deux phases de travail.

La première phase est davantage portée sur l’élection parmi la population et la formation du Comité d’Adduction de l’Eau Potable et de l’Assainissement de Fond Margot (CAEPA), appelé à gérer le système d’alimentation en eau des 11 villages. Le CAEPA a établi de façon officielle ce que sera le prix de l’eau délivrée à l’issue de ce projet aux différents kiosques publics. L’information et la sensibilisation de la population ainsi que l’appui au CAEPA se poursuivront tout au long du projet. La sensibilisation des usagers au fonctionnement du réseau demeure primordiale pour leur permettre de s’approprier les installations et permettre un meilleur taux de recouvrement du tarif de l’eau.

La deuxième phase de ce projet est plus technique. Elle a débuté par des travaux de terrassement pour l’accès aux zones de chantier notamment autour de la source. Les travaux de captage de la source ont eu lieu durant l’été 2016 ainsi que la construction du bassin de sédimentation. HAMAP-Humanitaire a envoyé sur place durant l’été, un ingénieur stagiaire de l’ENSIM (Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs) pour suivre et accompagner le projet. Sa présence a notamment permis de remobiliser des habitants frustrés par les retards accumulés et a permis de donner un vrai coup d’accélérateur à la réalisation des travaux sur le terrain. La construction du réservoir s’est achevée en décembre, au sortir de la saison des pluies, particulièrement longue cette année.

Cette seconde phase doit se poursuivre par la construction du réseau hydraulique, en particuliers les travaux de distribution (un peu moins de 4 km de lignes) et la réalisation des 11 kiosques publics dans les localités. La construction de 50 latrines pour les familles les plus vulnérables est également prévue.

TRAVAUX PREPARATOIRES

Les travaux préparatoires ont été effectués avant l’arrivée du particulier sélectionné pour la construction du captage et du bassin de sédimentation (le même entrepreneur qui avait effectué les travaux aux Verrettes). Du sable, du gravier et du ciment ont été transportés jusqu’à la fin de la route praticable en véhicule. Puis, les matériaux ont été acheminés à dos d’ânes ou à pied jusqu’à la source. Un espace a dû être aménagé au niveau de la source pour entreposer tout ces matériaux.

 

IMG_4315
IMG_4315

Malheureusement, les habitants de Fonds Margot ont été démoralisés à cause des retards accumulés. Le stagiaire ingénieur, en lien avec le CAEPA, s’est efforcé d’expliquer, de sensibiliser et de redonner de l’espoir aux gens. Le CAEPA a profité du marché local pour motiver les gens. Chose faite, les habitants ont commencé à se sentir concerné et ont donc participé à l’acheminement des matériaux. Des sacs de grosses tailles ont été donnés aux habitants/participants et ces derniers ont été payés au nombre de sac transporté. Le système de comptage et le payement a été assuré par le CAEPA au sein duquel le trésorier prend à cœur sa mission.

TRAVAUX DE CAPTAGE DE LA SOURCE ET CONSTRUCTION DU BASSIN DE SEDIMENTATION ET DU RESERVOIR

Une semaine jour pour jour après l’arrivée du particulier « boss maçon », les travaux du captage de la source sont terminés. Mardi 19 juillet, le particulier fixait la couverture métallique de la trappe au-dessus de l’écoulement de l’eau.

Parallèlement, les travaux pour le bassin de sédimentation se sont poursuivis, les fondations étant posées, les murs érigés. La réalisation de cet ouvrage n’a pas posé de problème particulier. Le jeudi 21 juillet les travaux pour le bassin sont terminés.

 

IMG_4315
IMG_4315
IMG_4315

Fin juillet, une entente a pu être trouvée avec le propriétaire du terrain pour l’implantation du réservoir (50m3). La population commence immédiatement à acheminer les matériaux qui seront nécessaires à sa réalisation (roche, sable, gravier, ciment). Le réservoir est achevé en janvier 2017.

SENSIBILISATION DE LA POPULATION AU LAVAGE DES MAINS

Mme Jacqueline Manigat, infirmière, membre du GEDER, est responsable de l’organisation et de la tenue des sessions de sensibilisation à l’hygiène de base pour les habitants de Fond Margot. Les séances se déroulent en 2 temps, une première partie théorique, avec les questions des habitants, et une partie pratique. Cette dernière consiste en un lavage rigoureux des mains et une démonstration de traitement de l’eau au chlore. L’assemblée se compose majoritairement de femmes et d’enfants mais quelques hommes participent aussi à la sensibilisation.

 

IMG_4315
IMG_4315
IMG_4315

 

Ce projet bénéficie du soutien de nos partenaires :

– Le Syndicat des eaux d’Ile de France
– L’Agence de l’eau Rhin-Meuse
– Ville de Sanary-Sur-Mer

WordPress Lightbox