Assurer la sécurité de la population civile grâce au déminage et à l'éducation aux risques des engins explosifs

Mauritanie

La contamination du nord de la Mauritanie par les mines antipersonnel et les restes explosifs de guerre est due à son implication au conflit du Sahara occidental de 1976-1978, marqué par un minage chaotique et l’utilisation d’un nombre important de mines, en général sans aucun plan de pose. 46 ans après la guerre, les mines continuent à tuer, constituent un frein au développement dans le nord du pays, et bloquent des activités économiques telles que : les activités agropastorales, la recherche minière, la pêche, le tourisme ou le commerce. Aujourd’hui, l’intégralité des zones minées avérées se trouvent dans la péninsule de Nouadhibou.

Objectif

Effectuer des opérations de déminage, promouvoir un comportement sûr concernant les risques liés aux explosifs et renforcer les capacités d’action contre les mines du partenaire local