Renforcement des capacités de 16 comités de gestion de l'au des villages de Bouzmou et Imilchil

Maroc

Les 16 douars ciblés par le projet, accèdent à l’eau potable par des forages ou des puits construits en 2010 par l’Etat marocain. Malheureusement, le volet gestion et maintenance n’a pas été prévu et de nombreuses fuites et casses ont lieu sur le réseau faute d’entretien de qualité. Les fuites sont détectées et réparées uniquement lorsqu’elles sont visibles. Peu de douars se basent sur les compteurs pour détecter la présence de fuites, ce qui représente une importante quantité d’eau perdue chaque année. Chaque hiver, le froid et le gel abiment ou cassent les ouvrages d’accès à l’eau potable : les châteaux d’eau sont mal isolés thermiquement, les tuyauxsont souvent apparents (depuis leur installation, ou à cause de l’érosion des sols), les compteurs des habitations et les vannes des regards explosent parfois avec le gel. En réponse, les habitants ont élu une association de gestion de l’eau par douar (16 au total) pour tenter d’améliorer le fonctionnement du système d’eau potable. Les membres sont des bénévoles qui ne disposent par ailleurs que de moyens très limités pour intervenir efficacement. Les associations de gestion de l’eau ont un besoin urgent de renforcement de leurs capacités d’actions pour garantir la maintenance du réseau. Cela passe par la fourniture d’équipements et d’outillages adaptés à leur environnement d’intervention sur le réseau, mais aussi par de la formation à la gestion de base et à la maintenance du système.

Principales activités mises en place :

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de santé de la population des deux communes rurales de Bouzmou et d’Imilchil via un accès pérenne à l’eau potable et à l’assainissement.

Nos partenaires locaux :

Association Akhiam

Association Sens

Communes de Bouzmou et Imilchil

Contact HAMAP-Humanitaire

Chef de projet

Maxime DECAENS 

maxime.decaens@hamap.org – tél. +33 6 66 29 78 54